Aït Benhaddou (berbère: Ath Benhaddou) est une ville fortifiée, ou ksar, le long de l'ancienne route des caravanes entre le Sahara et Marrakech dans l'actuel Maroc.
La plupart des citoyens vivant dans la région vivent maintenant dans des logements plus modernes dans un village voisin, mais il ya 4 familles qui vivent encore dans la ville antique. Cette fortification géant, qui est composée de six kasbahs et ksours près de cinquante qui sont particuliers kasbahs, est un excellent exemple de l'architecture en terre d'argile. Situé dans les contreforts du versant sud du Haut Atlas dans la province de Ouarzazate, le site de Ait Ben Haddou est le plus célèbre ksar dans la vallée d'Ounila.
Le Ksar d'Aït-Ben-Haddou est un exemple frappant de l'architecture du sud marocain. Le ksar est un groupement essentiellement collective de logements. A l'intérieur des murs défensifs renforcés par des tours d'angle et percé d'une porte de chicane, maisons se regroupent - certains modestes, d'autres ressemblent à de petits châteaux urbains avec leurs hautes tours d'angle et sections supérieures décorées de motifs en brique d'argile -, mais il y a aussi des bâtiments et zones communautaires. Il est un extraordinaire ensemble de bâtiments qui offrent un panorama complet des techniques de construction en terre pré-sahariennes. Les plus anciennes constructions ne semblent pas être antérieure à la 17ème siècle, bien que leur structure et de la technique ont été propagées d'une période très tôt dans les vallées du sud du Maroc. Le site a également été l'un des nombreux postes de traite sur la route commerciale reliant l'ancienne Soudan à Marrakech par la vallée du Dra et le col de Tizi-n'Telouet.

Savoir plus à propos Kasbah Ait Ben Haddou


Architecturalement, les quartiers d'habitation forment un groupe compact, fermé et suspendu. Les zones communautaires du ksar comprennent une mosquée, une place publique, les zones de battage de céréales à l'extérieur des remparts, une fortification et un loft en haut du village, un caravansérail, deux cimetières (musulmans et juifs) et le Sanctuaire de la Saint Sidi Ali ou Amer.
Le Ksar Aït Ben Haddou est une synthèse parfaite de l'architecture de terre des régions pré-sahariennes du Maroc.
Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987. Il était surnommé « le Mont-saint-Michel des chleuhs » pendant le protectorat français.